Dresser son petit chien facilement : La poursuite de la perfection des Jets WR Elijah Moore a commencé à Ole Miss

Elijah Moore se souvient d’avoir combattu les nerfs une seule fois dans sa carrière de footballeur.

La nervosité s’est installée le 3 novembre 2018. C’est le jour où un étudiant de première année, Moore, a pris le relais en tant que receveur de départ d’Ole Miss. Avec DK Metcalf perdu à cause d’une blessure au cou mettant fin à la saison, les Rebels ont déplacé A.J. Brown de la fente vers l’extérieur et promu Moore. Après des semaines de pratique avec la deuxième équipe et armé des connaissances de Brown, Metcalf et de ses entraîneurs en Floride, Moore s’est senti prêt pour un rôle plus important. Mais il était impatient de tout montrer devant une foule à Oxford, dans le Mississippi.

“Le football est le football à la fin de la journée”, a récemment déclaré Moore à Jets Wire sur Zoom. «Mais mec, une fois que j’ai eu le petit coup, j’avais l’impression d’être à nouveau dans la Petite Ligue. C’était comme, ‘Oh ouais, c’est facile.’ »

Tellement facile que Moore a battu le record de l’école pour la plupart des réceptions et des verges par une recrue Ole Miss en un seul match. Il a terminé avec 11 attrapés pour 129 verges et un touché dans une défaite contre la Caroline du Sud.

C’était une performance sensationnelle, mais Moore ne s’en contentait pas. Sa quête de la perfection n’a fait que grandir à partir de ce moment-là, commençant le lendemain lorsque Moore a regardé son film de match avec l’entraîneur des receveurs de Brown, Metcalf et Ole Miss, Jacob Peeler. Le trio a cassé la cassette de Moore et lui a proposé des moyens de s’améliorer. Cela comprenait comment jouer plus gros que son cadre de 5 pieds 9 pouces et 164 livres, ou comment exploiter les faiblesses de la couverture avec son parcours tactique.

«Et puis la prochaine chose que vous savez, je reçois le même lancer la semaine prochaine ou deux semaines plus tard, et je fais ce qu’ils ont dit. Et ils sont comme, ‘Tu vois, je te l’ai dit’ », a déclaré Moore. «Et des moments comme celui-là vont se produire tous les jours. C’est la définition de s’améliorer.

Moore vit pour ces moments – l’opportunité d’empiler des expériences positives les unes sur les autres en comprenant ses erreurs, en les corrigeant et en exécutant les ajustements. C’est ainsi qu’il a développé son code de triche personnel pour battre les défenses. Moore savait qu’il ne serait pas aussi grand ou puissant que Metcalf ou Brown, alors il a décidé de maîtriser la seule chose qui pourrait se différencier du reste de la meute.

« Les gens ne se soucient pas vraiment des itinéraires de course. Ils se soucient de savoir s’ils s’ouvrent et ils l’attrapent – ​​et c’est bien », a déclaré Moore. « J’aime le décomposer. J’aime avoir les angles morts des gens. Chaque fois que quelqu’un a l’impression d’avoir un plan, j’en ai un autre.

Les statistiques confirment la bravade de Moore. Il a terminé 2020 avec un taux de réussite de 73% sur tous ses itinéraires contre les défenses homme, zone et presse, selon Réception Perception. Il n’était pas seulement un récepteur à une ou deux voies non plus. Moore s’est aligné sur tout le terrain avec un taux de réussite d’au moins 71% sur huit des 10 itinéraires qu’il a parcourus. Tout cela s’est traduit par 149,1 verges de réception par match et 10,8 réceptions par match.

Les chiffres et les itinéraires précis de Moore ont été une grande raison pour laquelle les Jets l’ont choisi 34e au total lors du repêchage de 2021. Robert Saleh a déclaré que le coordinateur offensif Mike LaFleur était étonné de la chute de Moore et que Saleh lui-même n’a pas pu contenir son enthousiasme lorsque les Jets ont attrapé Moore au début du deuxième tour.

Moore considère sa position plus d’un point de vue schématique que d’un point de vue de vitesse pure ou de capture. Il trouvera la faiblesse défensive d’une équipe et l’exploitera à son avantage. Cela vient en grande partie de la mentalité de gagner à tout prix de Moore, mais cela découle également de sa compréhension du poste.

L’approche de Moore a été façonnée par Tevin Allen – alias “Gold Feet” – un entraîneur avec lequel il a commencé à travailler à l’âge de 14 ans. Sly Johnson, un autre entraîneur du sud de la Floride, a également aidé le receveur à perfectionner son art.

Allen décompose chaque itinéraire à un niveau presque atomique en construisant des exercices pour créer le récepteur le plus efficace possible. Moore a appris la libération appropriée de la ligne, le combat à la main avec des arrières défensifs, comment rester au sommet de la route et comment plier son corps pour vendre une route mais aller dans une autre direction. Moore est devenu si compétent qu’Allen a dû créer de nouveaux entraînements chaque semaine juste pour défier le jeune receveur.

“Il pourrait être nommé l’un des meilleurs coureurs de route de la NFL”, a déclaré Allen, “et il n’a même pas joué un match.”

Travailler avec Allen a permis à Moore de voir comment certains des meilleurs receveurs de la ligue s’acquittent de leurs tâches loin des installations de l’équipe. Moore était aux premières loges des séances d’entraînement d’Allen avec Antonio Brown, Stefon Diggs et Odell Beckham Jr. et a façonné ses propres techniques avec les leurs.

“Il bougeait mieux que les athlètes de la NFL quand il était au lycée”, a ajouté Allen. “Mais les athlètes de la NFL lui ont donné un état d’esprit différent des choses que vous ne pouvez pas vraiment développer.”

Ainsi, lorsque Moore est entré dans l’entraînement de printemps à Ole Miss en tant qu’étudiant de première année en 2018, il avait déjà une meilleure compréhension du jeu que la plupart à son âge. Phil Longo, le coordinateur offensif des Rebels à l’époque, a été étonné par les habitudes cinématographiques de Moore et son empressement à poser des questions.

“Habituellement, lorsque vous avez une plus grande base de connaissances et que vous comprenez mieux ce qui se passe, vous posez des questions plus éclairées, et il l’a fait”, a déclaré Longo. « Il pose des questions à un enfant qui [you] J’aurais pensé qu’il avait déjà commencé une saison et qu’il comprenait des choses différentes, alors j’ai toujours été impressionné par tout ce qu’il a apporté dès le début.

Moore a continué à apprendre avec plus de joueurs de calibre NFL à l’université. Il a rejoint le groupe de receveurs Rebels tant vanté qui comptait déjà Brown et Metcalf, qui sont maintenant deux des meilleurs receveurs de la NFL. Les deux ont enseigné à Moore une pléthore de compétences au cours de leur séjour ensemble : Brown a aidé Moore à comprendre comment battre les défenseurs dans l’espace, tandis que Metcalf a encouragé Moore à baisser son poids et à relever ses genoux pendant qu’il court.

“Les moindres détails de trucs comme ça”, a déclaré Moore. «Et ils m’ont juste appris à être un chien. Et l’étude du film, et comment prendre soin de votre corps, et quoi manger, et juste chaque jour, j’ai probablement appris quelque chose de nouveau d’eux.

Bien sûr, Moore a également transmis beaucoup de sa propre sagesse à ses coéquipiers Ole Miss.

“Vous m’appreniez à s—”, a déclaré à Moore un Brown émotif et sanglot après la rédaction de ce dernier. “Je ne sais pas ce que tu as en toi, mais ne perds pas ça.”

Brown, déjà établi comme un élite de la NFL à ce moment-là, a fait ces commentaires dans une vidéo qui est devenue virale à la suite de la sélection de Moore. Brown a poursuivi en disant à la recrue imminente: “Tu es bien meilleur que moi.”

Le temps nous dira si Brown a raison. Les Jets et la NFL offrent désormais un nouveau défi à Moore.

Il rejoindra un groupe de récepteurs rempli de vétérans comme Corey Davis, Jamison Crowder et Keelan Cole. Le talentueux étudiant en deuxième année Denzel Mims, un autre choix de deuxième ronde, concourra également pour des cibles dans une équipe qui a lutté offensivement pendant des années. Mais tout comme son passage à Ole Miss derrière Brown et Metcalf, Moore ne voit pas sa compétition avec les Jets comme un obstacle à la grandeur.

C’est plutôt une autre chance d’apprendre et de s’améliorer.

« En fin de compte, cela va juste m’aider. Je ne l’ai jamais regardé comme, ‘Oh, j’ai tous ces récepteurs.’ Non, si vous le regardez comme ça, alors c’est comme ça que ça va se passer. Je le regarde comme, ‘D’accord, ils vont me respecter, je vais les respecter”, a déclaré Moore. « Nous allons nous nourrir les uns les autres et nous allons nous amuser. Nous allons gagner.

“Nous allons le changer.”





Le nouvelle BOX pour faire plaisir à votre chien


Vous avez envie de faire plaisir à votre chien!
Recevez chaque mois des cadeau innovants qui lui feront plaisir à coup sur.

https://bit.ly/cadeau-bo-pour-chien